L'Art à travers le Monde

Livre d'Or

73184138

Posté par CASSANDRA78 à 09:50 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags :


bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

Posté par CASSANDRA78 à 18:59 - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 5 février 2017

Tatoueurs tatoué "Quai Branly"

Photo noir et blanc

 

Musee-du-quai-Branly-Marc-Garanger-Portrait-de-femme-Algerienne-1960_medium

 

 

Tatoueurs, tatoués

 

Tatoueurs, tatoués explore l’univers du tatouage et propose une approche inédite de cette pratique ancestrale en rassemblant 300 œuvres historiques et contemporaines provenant du monde entier. Pour la première fois, une exposition met en perspective la dimension artistique du tatouage, son histoire depuis les premiers témoignages de son existence, au travers de toutes les cultures. Le musée du quai Branly fait écho à l’intérêt grandissant porté à cet art — à la fois « objet » de fascination et marquage identitaire — dans nos sociétés contemporaines.

 

photo couleur

Musee-du-Quai-Branly-Traditional-Japanese-tattoo-Martin-Hladik_medium

 

Artiste Inconnu, Tatouage traditionnel japonaisCourtesy of Musée du quai Branly — Photo © Martin Hladik

 

Si le tatouage est riche d’une histoire à la fois technique et esthétique, déjà très largement étudiée et représentée, les tatoueurs et tatoués en sont les porte-paroles au quotidien. Pour la première fois, le propos d’une grande exposition est consacré au tatouage en tant que geste artistique, et rend hommage aux pionniers contemporains, ces artistes qui ont fait évoluer l’art du tatouage mais dont le rôle n’a jamais été mis en valeur. Anne & Julien, commissaires de l’exposition, ont su réunir pour l’occasion, via un important réseau, les œuvres des plus importants tatoueurs.

Créés spécifiquement pour l’exposition, treize « volumes » — prototypes reproduisant de manière hyperréaliste des parties de corps humain — sont façonnés dans un matériau expérimental et tatoués par des maîtres de l’art du tatouage parmi lesquels Tin-Tin (artiste tatoueur français), Horiyoshi III (artiste tatoueur japonais), Filip Leu (artiste tatoueur suisse), Jack Rudy (artiste tatoueur américain), Xed LeHead (artiste tatoueur anglais), Chimé (artiste tatoueur polynésien).

 

37, quai Branly
75007 Paris

T. 01 56 61 70 00

www.quaibranly.fr

Alma – Marceau

Bir-Hakeim

Iéna

Horaires

Les mardis et mercredis, les dimanches de 11h à 19h
Du jeudi au samedi de 11h à 21h

Tarifs

Plein tarif 9 € — Tarif réduit 7 €
Billet jumelé (collections permanentes et expositions temporaires) : tarif plein 11 € / tarif réduit 9 €

 

 

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 10:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 17 janvier 2017

Art avec perles de culture , je vous invite à voir son blog de créations

62eafc92

 

 

 

 

5228c284

 

 

 

 

 

6527bebe

 

 

 

 

7853176d

 

 

 

 

a300145e

 

cliquez ci-dessous

ATT000~11211

 

http://tybebetesenperles.centerblog.net/ lien externe 

b8cea1a9

Posté par CASSANDRA78 à 17:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 13 janvier 2017

Octavio Ocampo

lxqeduh8

Octavio Ocampo, un artiste mexicain maître des illusions d’optique

 

 L’illusion d’optique qui en résulte rend ses œuvres particulièrement intéressantes à observer.

 

Artiste Octavio Ocampo est né à Celaya, Guanajuato, au Mexique, Février 28, 1943. Il a étudié à l'Institut des Beaux Arts, Mexico et San Francisco Art Institute, où il obtient en 1974. Il expose depuis 1972. Ses œuvres font partie d'importantes collections au Mexique, le Palais National et les collections des trois derniers présidents. En Europe que grand collectionneur, le feu Florence Gould, a eu un paysage de la skyline de New York de son appartement, dans sa maison à Cap D'Antibes, Sa Majesté le Roi d'Espagne est aussi un grand admirateur. Les talents d'Octavio Ocampo n'étaient pas limitée à la peinture et à la sculpture, mais aussi étendu à agir et danser. Pendant son séjour à l'Art Institute de San Francisco, il a étudié toutes ces disciplines et a poursuivi à la fois une carrière au cinéma et le théâtre. En 1976, il a commencé à se consacrer exclusivement à la peinture et à la sculpture. portraits de célébrités pour lesquels Ocampo a été mis en service aux États-Unis comprennent le président Jimmy Carter (commandé par le président Lopez Portillo et a été présenté comme un don des Etats-Unis du Mexique), Jane Fonda , Cher (pour la face avant et arrière de son dernier album), et César Chavez. Ocampo travaille et réside maintenant à Tepoztlan, au nord de Mexico, il est considéré comme l'un des endroits les plus magiques de la terre. Il travaille principalement dans le style métamorphique - en utilisant une technique de superposition et de juxtaposition des détails réalistes et figuratifs dans les images qu'il crée.

ca96itbr

dbnbbwp4

dvf0hsub

dvy8kyww

engyee98

h9rmqsj8

Image96

Image97

Image98

Image100

Image101

Image102

Image103

Image104

Image106

Image107

Image108

Image109

Image110

 

Image115

k7k3u1en

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 15:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 16 décembre 2016

Les crèches de Cracovie

n°5-(704822)

 

 

 

szopki14

 

 

 

 

 

DSC09143

 

 

Au début du 17ème siècle une forme architecturale nouvelle de crèches émerge à Cracovie en Pologne. Ce nouveau style est basé sur des éléments du folklore, avec divers personnages de l’histoire de la Pologne qui sont ajoutés aux figures traditionnelles de la crèche.

En outre, des scènes détaillées de la vie polonaise quotidienne trouvent leur place dans la construction des crèches. Les personnages et figurines devinrent de plus en plus séculiers et théâtraux dans les crèches.

En 1736, les autorités ecclésiastiques interdirent ces styles différents dans les églises.

En réponse, les citoyens de Cracovie commencèrent à exposer ces crèches (« Szopki » en polonais) au style très populaire sur les places publiques et les parvis des églises. On pouvait également les trouver dans les demeures des riches bourgeois de l’époque.

Pendant les 18ème et 19ème siècles apparut à Cracovie un nouveau type caractéristique de crèches, comportant notamment des dômes et des hautes tours. Les artistes en vogue puisèrent l’inspiration de leurs modèles dans les magnifiques monuments de Cracovie.

Ce mélange de différentes formes architecturales résultat en une diversité de la Sainte-Crèche en Pologne. Au cours du temps, un style nouveau se développa spécifiquement à Cracovie. Les matériaux utilisés pour ces crèches vont du papier-bonbon à l’aluminium, en passant par le bois et le carton. Les gens gardaient ces matériaux toute l’année pour créer leurs crèches au style unique pour Noël.

Aujourd’hui, les fabricants de crèches de tout âge transforment habilement le plus simple des matériaux dans des créations les plus complexes. En utilisant des objets quotidiens, comme des boites de céréales, du ruban adhésif, ou du papier aluminium, ils font renaître les plus connus des édifices de Cracovie. A la fin du concours annuel, de nombreuses crèches sont disponibles à la vente pour les collectionneurs, comme celles de notre collection.

 

m11

 

 

n°26-(22209)

 

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 20:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 13 décembre 2016

ART DE LA TABLE si cela peux vous inspirez pour le 1 de l'an

20088_l

23419_l

48081908

art de la table

art-de-la-table (1)

artdelatable

Art-de-la-table-04

 

index

Kieffer2264

white_black_2006

Posté par CASSANDRA78 à 13:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 7 novembre 2016

Street Art sur Paris

art_cover

 

Posté par CASSANDRA78 à 20:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 21 octobre 2016

HALLOWEEN LA MASCARADE COMMENE PAR LE MAQUILLAGE

 

créer-tuto-du-maquillage-de-Halloween

 

 

 

blanc-et-noir-Halloween

 

 

 

classique-pour-Halloween

 

 

L'Halloween, quelle belle mascarade. Je trouve que c'est magique pour tous les marmots qui se déguisent en petits monstres ou jolies princesses, mais qu'après avoir manger quelques sucreries ils vont tous finir en petits monstres agités par le sucres et les friandises et vous aurez de la difficulté  à les endormir... Nous avions le même syndrome...

Alors un peu d'historique pour nous replacer dans le temps sur l'Halloween grâce à la magie de Wikipedia...

"L'Halloween ou Halloween (sans déterminant) est une fête qui se déroule dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Son nom actuel est en fait dû à une contraction du mot original qui est « Hallow Evening » donc « Hallowe'en ». Cette fête est célébrée principalement en Irlande, au Canada, en Australie, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. La tradition la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur ou qui font rire (fantômes, sorcières, monstres, vampires par exemple) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule : Trick or treat! (« Farce ou friandise! ») ou simplement « Happy Halloween! ». D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur, la visite de maisons « hantées », etc.
Halloween est une fête folklorique anglo-saxonne1, à laquelle certains prêtent une origine celtique, basée sur la concomitance calendaire du 1er novembre, période de l'antique fête religieuse celtique de Samain2. Cette tradition a été transportée en Amérique du Nord au xixe siècle par les Irlandais, les Écossais et autres immigrants.
Le principal symbole d'Halloween est la citrouille, remplacée quelquefois par un potiron, issu de la légende irlandaise de Jack-o'-lantern : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage, puis on place une bougie en son centre

"Halloween est une fête folklorique et païenne traditionnelle ayant une lointaine origine celtique2. Pendant la protohistoire celtique, existait une fête religieuse - Samain en Irlande, Samonios en Gaule –, qui se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours (le jour de Samain lui-même et trois jours avant et trois jours après). « C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. Le temps de Samain est celui du Sidh (l'autre monde) brièvement confondu avec celui de l'humanité3». C’est la période de possibles rencontres mythiques entre certains hommes et les dieux des Tuatha Dé Danann. Les fêtes druidiques ont disparu d’Irlande au ve siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle religion, le christianisme. La fête chrétienne de la Toussaint, à laquelle est adossée Halloween, n’a été instituée qu’au ixe siècle par le pape Grégoire IV. L’abondante littérature irlandaise médiévale, élaborée par les clercs entre le VIIIe et le XIIe, ne mentionne que la fête sacrée de Samain.
L’étymologie du mot Halloween appartient strictement à la langue anglaise, sans aucun rapport avec le gaélique ou toute autre langue celtique. Son nom actuel est une altération de All Hallows Eve4, qui signifie littéralement « le soir de tous les saints », c'est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint (hallow est une forme archaïque du mot anglais holy qui signifie : saint, even est une forme usuelle qui a formé evening, le soir)5. L'orthographe Hallowe’en est encore parfois utilisé au Canada et au Royaume-Uni6, « e’en » étant la contraction de even, devenue « een

." http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween

Mais pourquoi le maquillage? mouhahahaha
Le maquillage est là pour imiter les morts. Au début teint blaffard et costume de fantômes étaient prédominant. Aujourd'hui on a des costumes à toutes les sauces et à la mode. Il n'est pas rare maintenant de voir des personnages de films ou des célébrités mortes tel qu'Elvis, Marilyn Monroe, etc. reprendre vie la journée de l'Halloween. Côté maquillage, voici quelques recommandations pour vous ou pour vos enfants. Bien qu'il soit alléchant d'acheter des cosmétiques à 1$ au dollorama, vous pouvez également usée de ceux que vous avez dans votre trousse, l'exemple le plus concret, fillette est déguisée en jolie princesse, un fard rose, un rouge à lèvre rose et quelques paillette feront parfaitement l'affaire. Fiston est déguisé en Dracula? Regarder le maquillage de Belà Lugosi, un pourtour des yeux noirs, une lèvre définie d'un noir ou d'un rouge et un teint blaffard. Personnellement les fond de teint de maquillage Halloween pique, j'opterais clairement pour un bon fond de teint, ou une bonne poudre blanche. Pour le sang, inutile d'acheter quand on peu facilement en faire à la maison.  La recette? Un peu de sirop de maïs du colorant alimentaire rouge et le tour est joué. Faite de petite quantité et appliquer sur la zone désirée.

Les maquillages plus complexes ou nécessitant de l'eau.

 

20502

 

des-yeux-tuto-du-maquillage-de-Halloween

 

 

 

marriage-tuto-du-maquillage-de-Halloween

 

 

 

marraige-de-halloween

 

 

 

 

tuto-du-maquillage-de-Halloween-unique

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 14:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 30 mai 2016

Jodi Harvey-Brown artiste sculpteur

 

livres-sculptes1

livres-sculptes2

livres-sculptes4

livres-sculptes28

 

 

Une artiste sculpte ses livres pour illustrer les magnifiques histoires qu’ils contiennent

 

Avec l’arrivée des nouvelles technologies et du livre électronique, les bouquins pourraient bientôt devenir obsolètes. Une artiste américaine a trouvé une façon de leur donner une nouvelle vie, en sculptant leurs pages afin qu’elles illustrent les histoires qu’elles contiennent. On vous fait découvrir ses incroyables créations !

Tout a commencé le jour ou Jodi Harvey-Brown n’a pu résister à l’envie d’acheter de vieux grimoires dans une bibliothèque d’occasion.

Elle plie, tord et sculpte les livres. D’après Jodi, les livres que nous aimons lire doivent être déployés pour prendre vie.

Comme si les personnages sortaient des pages pour nous raconter eux-mêmes l’histoire.

Personnages de fiction bien connus, créatures de mer, monstres, navires et aéronefs sont portés à la vie par l’imagination vive de Jodi et sa grande passion pour la lecture. Pour faire ses magnifiques sculptures, l’artiste utilise également un manteau UV pour protéger les pièces contre le soleil et l’humidité.

 

livres-sculptes11

livres-sculptes35

livres-sculptes43

Posté par CASSANDRA78 à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 26 avril 2016

Samuel Silva

1712987-inline

 

Photos  de  L'artiste Samuel Silva impressionne avec ses dessins réalisés au stylo à bille

 

Regardez bien... c'est dur à croire, mais les images ci-dessous sont bel et bien des dessins! Samuel Silva, un portugais de 29 ans diplômé d'une école de droit, dessine pendant ses temps libres. Son médium préféré ? Le stylo à bille.

Pour ces œuvres "Redhead Girl" (Jeune fille rousse), qui calque une photo de la photographe russe Kristina Taraina, Samuel Silva a utilisé pas moins de sept stylos de couleurs différentes pour le dessin, variant les teintes pour créer de l'impression de profondeur.

1712975-inline

1712976-inline

1712977-inline

1712978-inline

 

1712982-inline

1712981-inline

 

Posté par CASSANDRA78 à 11:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 26 mars 2016

Oeufs de Pâques de l'Art à croquer

Œufs de Pâques : de l'art à croquer

 

a-la-mere-de-famille

fauchon_0

henri-le-roux

hugo--victor

 

jadis-et-gourmande

jean-paul-hevin

lenotre

pierre-herme

Posté par CASSANDRA78 à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Franc Grom sculptures sur coquilles d'oeufs

 

Art-slovène-des-Oeufs-de-Pâques-02

Art-slovène-des-Oeufs-de-Pâques-01

Art-slovène-des-Oeufs-de-Pâques-07-800x400

Art-slovène-des-Oeufs-de-Pâques-04

 

L’artiste de Slovénie, Franc Grom, réalise de belles sculptures ressemblant à de la dentelle dans des coquilles d’œufs, inspirées par la conception traditionnelle slovène.

Chaque œuf contient 2500 à 17 000 petits trous faits avec un petit outil de forage électrique. Grom appelle ses chefs-d’œuvre des œufs de Pâques. L’attention aux détails accentue la nature délicate de la coquille, créant des vaisseaux fragiles qui s’allument de l’intérieur. Découvrez les ornements à couper le souffle ci-dessous!

Franc Grom

 

Art-slovène-des-Oeufs-de-Pâques-09

Posté par CASSANDRA78 à 10:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 11 mars 2016

AuFildesArts

affiche-12-13-14-02

CLICQUEZ-ICI

 

http://aufildesarts.e-monsite.com/

Posté par CASSANDRA78 à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les chats par Donald Roller Wilson

donald0

donald1

donald2

donald4

donald5

Posté par CASSANDRA78 à 11:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

lundi 14 décembre 2015

Lalique "Art Nouveau"

Sans_titre-1-2

 

 

Sans-titre-13

 

 

 

troishirondelles

Lalique " Art Nouveau"

 

Lalique René Jules

"...René Jules Lalique est l'un des maitre de l'art nouveau, créateur de vases et de bijoux, il a su marqué son époque, tout en créant une entreprises de luxe toujours existante aujourd'hui. C'est en 1885 qu'il crée sa propre maison de joaillerie, influencé par l'art japonais, soucieux du détail et débordant d'imagination il va créer un univers originale et surprenant. Mêlant les références florales et le bestiaires fantasmagorique propre à l'art nouveau ..." 

 

"...L'ensemble de ces pièces sont aujourd'hui visibles au musée Calouste Gulbenkian à Lisbonne..." via

40100-22123

 

 

 

ailettesvolutes

 

 

 

bague-lalique-lierre

 

 

 

 

Image 1 (1)

 

 

 

 

Image 1 (2)

 

 

 

Image 7 20-39-10

 

 

 

 

Image 11 20-38-51

 

 

 

lalfemb

 

 

lalp

 

Posté par CASSANDRA78 à 17:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 26 septembre 2015

Ellen Hoverkamp

10295661_721524137903676_742488420086903464_n

 

 

Elle réalise de jolies composition quelle photographie, je l'ai trouver sur le net , j'ai été éboulie par tant de talent !   

 

10552480_757482324307857_7314457158683086248_n

 

 

 

10624736_801689399887149_2892411179446716988_n

 

 

10689720_795284727194283_6772509883548944768_n

 

 

 

10801548_808008035921952_223732424342091050_n

 

11021076_858886020834153_8770285707085890288_n

 

 

 

cabbageflowr

 

 

 

cafe_au_lait_gourds

 

 

 

gourds_tomatillo

 

 

 

gourdvine_450

 

 

harvest_still_life

 

 

 

relativity_a

 

 

 

veggiepals_450

 

 

 

veggies_450

 

 

 

 

youthgarden2_adj

Posté par CASSANDRA78 à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Alessandro Diddi

Les dessins 3D de cet artiste vont vous bluffer

 

Les dessins d'Alessandro Diddi semblent sortir du papier ! Cet artiste italien, qui maîtrise à la perfection le rendu des volumes et les jeux d'ombres, mais aussi le pliage de son support, réalisent des œuvres qui ont l'air de prendre vie sous nos yeux !

  

1793046-inline

 

 

 

1793047-inline

 

 

1793048-inline

 

 

 

1793050-inline

 

 

 

1793052-inline

 

ATT000~11211lien externe 

 

http://www.planet.fr/magazine-les-dessins-3d-de-cet-artiste-vont-vous-bluffer.654629.6553.html

 

 

1793054-inline

Posté par CASSANDRA78 à 09:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 6 juillet 2015

Photos "Street Art" prise à Philadelphie

4517375944_8da69b083c_o

 

4765270953_54d4c19668_b

5540178163_4cd836867b_b

5625863376_6a4ae2e3c0_o

5844654985_543a9177c2_b

 

 

                                                         

 

 

 

af56d7e6ba20fc8cce4aa78e319b36ca

b4672a6f-cb1a-45ec-be9c-dde10a9171e0

GoogleStreetArt5

justice06-440_Philadelphia_Mural_Arts

Reading-A-Journey-540x362

 

 

La ville de Philadelphie (Pennsylvanie) est située à mi-chemin entre New-York et Washington DC. Elle est constituée d’environ 1.5 million d’habitants et son surnom est « Philly , La ville de l'amour fraternel » (« City of brotherly love »). Historiquement cette cité est très connue aux USA c’est là qu’a été signée la déclaration d'indépendance des Etats-Unis. C’est un texte politique par lequel les Treize Colonies britanniques d'Amérique du Nord ont fait sécession du Royaume-Uni, le 4 juillet 1776.

3500 fresques dans la ville :
Philadelphie est actuellement une capitale mondiale. Et la dernière fois que Philadelphie fût capitale, c'était des Etats-Unis, pour une petite décennie (1790-1800). Elle est la capitale mondiale des fresques avec 3500 réalisations. Mais Pourquoi autant de fresques dans une seule et même ville ? Comment en est-on arrivé là ?

 Voilà la question primordiale, pourquoi une ville a une telle stratégie de développement de cet art mural. ? La fresque murale n’est qu’un moyen pour atteindre un unique but : lutter contre les graffitis qui abîment la ville et lutter contre la délinquance en intégrant les jeunes et les moins jeunes dans un projet qui les fédèrent autour d’un concept nouveau : la peinture. Le paradoxe de la chose est que maintenant on vient visiter la ville, d’avantage, pour ses fresques que pour voir la Liberty Bell (la cloche de la liberté, qui est fêlée de part en part, pour la petite histoire) ou pour visiter le National Constitution Center, " le seul musée au monde dédié à la Constitution américaine". Plus de 10 000 touristes par an, font le tour d’une quarantaine de fresques dans un double desk (autobus à étage) pour admirer les plus belles réalisations. On s’intéresse maintenant à Philadelphie, non plus pour son taux de criminalité mais pour voir ce que la ville est capable de faire au niveau de l’art mural urbain.


A l’origine de ce phénomène, Le Mural Arts Program (ou MAP) a été crée en 1984, en tant que sous-division du Philadelphia Anti-Graffiti Network (ou Réseau d'Anti-graffiti de Philadelphie ou PAGN), par Jane Golden. En 1986 un nouveau projet nommé Mural Arts Project (MAP) a débuté, toujours dirigé par Jane Golden. En 1991, ces deux projets ont reçu des distinctions au niveau du gouvernement Américain. Le point fort de cette stratégie réside dans le fait qu’ils sont la résultante d’un travail de groupes communautaires pour impliquer le maximum d’enfants des quartiers dans la création de peintures murales. Par cela c’est un succès et cela laisse sans voix lorsqu’on se promène dans les différents quartiers de la ville


Philadelphie : le choc des mondes
Le webmaster du site a ainsi pu se promener seul dans les différents quartiers de la ville, appareil photo à la bandoulière, pour prendre des fresques dans des quartiers reculés sans rencontrer de problème. De nombreuses fresques se situent dans les alentours du centre ville, très chic puisqu’il y a l’Hôtel de Ville. Mais à peine à 1 kilomètre de là on tombe directement dans l’Amérique profonde, l’Amérique modeste voire pauvre, et il s’agit de quartiers de noirs Américains.

Les maisons sont modestes voire délabrées mais en me promenant dans ces quartiers à la chasse aux fresques. Ces très
nombreuses peintures illuminent le quotidien de personnes qui a mon avis en ont grandement besoin, et mettent de la couleur dans une vie qui ne doit pas être très rose tous les jours de l’année.

Les types de fresques :
Deux types de représentation dominent dans la ville : les paysages, urbains ou idylliques,et l'iconographie pop. Les fresques qui tournent autour de la paix et de la rédemption sont également très fréquentes. L’inspiration des muralistes est très diversifiée, on y trouve des allusions au Douanier Rousseau ou à Diego Rivera (une fresque Lyonnaise, élue fresque de l’année, lui rend hommage). En vous rendant à l’office du tourisme on vous proposera plusieurs parcours possibles dont l’officiel intitulé « Albert M.Greenfield Africain American Iconic Images Collection ». Sur muralarts.org vous pouvez le consulter via une carte interactive pour positionner les fresques, et avoir un commentaire audio qui décrit l’histoire de chaque projet (en Anglais). Un artiste muraliste propose également le sien, Ashley Spencer qui a réalisé de nombreuses fresques dans le centre de la ville.

Depuis 1984 c’est plus de 20 000 jeunes qui ont participé à la réalisation de ces 3500 fresques dont le coût moyen est d’environ 20 000€. Depuis, la ville a son école de muralistes composée à 99% d’artistes en herbe originaires de la ville. Depuis, les graffitis qui étaient si présents dans la ville, même sur les voitures, ont quasiment totalement disparus. Un superbe résultat pour une stratégie payante. De nombreuses municipalités devraient prendre exemple en France.
Il y a tellement de fresques dans la ville que si vous regardez la série TV qui s'appelle "" , qui se déroule dans cette ville, vous pourrez observer en arrière plan de nombreuses fresques.
Dans le générique vous pourrez en voir une furtivement, cette fresque est en ligne sur le site

Lionel GRIPON

 

Posté par CASSANDRA78 à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 22 juin 2015

Sculpture impressionnante située à Budapest

sculpture-place-budapest-rampe-hors-sol

sculpture-we-love-budapest-01

sculpture-we-love-budapest-02

 

Cette sculpture impressionnante semble littéralement sortir du sol pour partir à la découverte du monde

 

Imaginez un géant sortant du sol, repoussant la pelouse pour s’extraire des entrailles de la Terre. Voici le projet de Ervin qui a réalisé cette imposante statue de polystyrène sur une place de Budapest. Une œuvre d’art à grande échelle qui va vous faire frémir !

Cette impressionnante sculpture qui représente un homme rampant hors de la terre est l’œuvre de l’artiste hongrois Hervé Loránth Ervin qui l’a appelée « Pop up » (ce qui signifie « surgir » en français). L’œuvre géante fabriquée en polystyrène est située sur la place Széchenyi à Budapest, enHongrie. Elle fut érigée pour l’exposition annuelle Art Market Budapestqui met à l’honneur les artistes contemporains d’Europe centrale et orientale.

 

sculpture-we-love-budapest-04

sculpture-we-love-budapest-05

Cette sculpture est vraiment impressionnante !  cette œuvre d’art très originale et on salue le travail d’Hervé Loránth Ervin qui donne une tout autre dimension à cette place de Budapest. Et vous, aimeriez-vous voir des géants sortir des pelouses de votre ville ?

Posté par CASSANDRA78 à 17:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :